MASSAGE MEDITATIF … S’AIMER … RECEVOIR UN MASSAGE …
AIMER … MASSAGE MEDITATIF … MEDITER GRACE A CE CORPS DIVIN …


PRATIQUE ANCESTRALE UNIVERSELLE

 

 

*** RECEVOIR UN MASSAGE est l’une des pratiques énergétiques les plus touchantes qu’il soit proposée à l’être : entrer dans l’une des quatre dimensions de la nature humaine : le corps, sans isoler pour autant les trois autres (le coeur, l’esprit *1 et l’âme – les quatre constituant le Tout – les trois autres dimensions étant abordées dans les autres pratiques evaeeliene (s) et l’ensemble ouvrant sur une 5ème dimension vibratoire propre à sa nature divin :  l’accès à l’au-delà..

 

 

          Touchante au sens propre du mot, car la (ou le) praticienne entre en contact direct avec le corps du receveur (ou de la), parcourt de ses mains le corps de la personne et y exerce des pressions plus ou moins fermes, plus ou moins douces, selon le besoin qu’elle ressent chez le receveur, selon l’emplacement des zones du corps et selon le type de massage proposé.
          Dans un massage, c’est en premier lieu bien sûr la peau, cet organe, qui est touché. La peau est la voie privilégiée du sens du Toucher, propre au 4ème chakra (situé dans la zone du plexus cardiaque) et parallèlement au 4ème élément l’Air *2. Ensuite la partie musculaire est pénétrée des mains de la praticienne, et bien sûr toute l’ossature reçoit les bénéfices de pressions. La personne qui entre dans cet espace sain ressent rapidement le bien-être souhaité, le ressenti de sensations physiques agréables, la joie d’être touché et l’impression curieuse d’ « exister », constat qui s’oublie quelquefois dans le quotidien … Le corps peut être considéré aussi comme le temple de l’Ame, donc en prendre grand soin …
         Les pratiques de massage proposées en soins et enseignées à l’evaeele le sont dans une dimension sacrée d’Amour inconditionnel, d’Amour Universel, dans le respect total de ce que la personne massée est prête à recevoir dans son présent. Ce respect de la praticienne envers l’être implique des codes, des repères, une éthique, particulièrement dans certains milieux, où le toucher corporel est encore très tabou.


          Touchante car selon le vécu du receveur,    la pression des mains, leur chaleur et leur savoir-faire intuitif « touchent » la personne au niveau émotionnel, au niveau du coeur. Au-delà du bien-être bienfaisant attendu par le receveur, le contact physique de la praticienne sur le corps stimule, réveille les mémoires cellulaires. 

          Le massage propose au receveur d’entrer dans un espace de bien-être, de détente (ou de « travail » sur soi selon le massage choisi), espace proche de tout ce qui a été vécu depuis son arrivée sur cette terre jusqu’à aujourd’hui, également avant sa naissance dans le corps maternel ( et même dans d’autres vies). Cela signifie que les gestes, les pressions, la manière dont la praticienne aborde le corps du receveur peut ressembler à des attentions, des soins prodigués dans le passé par des parents aimants, ou autres adultes nourriciers, ou dans le présent par un (e) conjoint (e). Ils peuvent aussi, dans le sens contraire, faire apparaître leur absence, passée ou présente, et faire remonter un manque, à travailler plus spécifiquement dans des soins thérapeutiques (Soin d'Auto-Guérison des Blessures Intériures G.B.I.) : si c’est la demande du receveur.
          La localisation du chakra du coeur (4ème centre énergétique) et le massage sur toute la zone du plexus cardiaque, rattaché à l’ensemble de la zone respiratoire correspondante, (à laquelle sont reliés bras et mains) sont des éléments importants à connaître ; il y a cette intelligence du coeur (aussi bien pour celui qui reçoit que pour celle qui donne), qui fait remonter le caractère émouvant du massage. 

 

          Touchante : au niveau de l’esprit = le mental. L’esprit, rarement au repos, est source de stress et a besoin d’être libéré, de peurs, d’inquiétudes de toutes sortes. Recevant du corps des messages vitaux à décoder, il a besoin de passer du « Tout » au « Rien » … quelques instants ressourçant … Ces tensions sont dues au vécu de chacun, mais particulièrement aussi à ce qui est véhiculé sur cette Terre, qui laisse la place à une nouvelle ère d’Amour depuis quelques dizaines d’années déjà. Actuellement les inquiétudes pour le présent et l’avenir peuvent être amplifiées chez les personnes qui ont des difficultés à se remettre en question dans leur façon de vivre, transformation qui est demandée à chacune et à chacun. Cela demande réflexion, méditation mentale, messages intuitifs à recevoir en massage … Je souhaite ardemment encourager, en massage, cette dimensions « esprit = mental », qui n’est certainement pas à négliger … Contrairement à certaines idées reçues, l’être humain a tout intérêt à découvrir le Tattva*3 de l’Esprit en toute conscience, même pendant un massage où le receveur vise la déconnexion avec ses soucis ! …
          C’est ici essentiellement qu’intervient la respiration. Selon l’un ou l’autre des deux massages proposé à l’evaeele, la respiration compte et est facteur de lâcher-prise sur le mental. D’autres types de massage présentés dans cet article peuvent interpeller aussi ; la pratique universelle du massage existe depuis des millénaires et prend de multiples formes.


         1) Lors du massage californien sur table, il s’agit juste d’être conscient de la respiration, et c’est une respiration naturelle qui est proposée. La personne est invitée à lâcher prise par rapport à sa volonté souvent inconsciente d’accompagner le mouvement en levant la tête ou en soulevant elle-même le bras ou la jambe. Il est proposé d’abandonner totalement le corps à ce qui se présente ; c’est la praticienne qui porte telle ou telle partie du corps ; ce n’est pas la personne massée qui croit souvent « bien faire » en aidant par tel ou tel geste. Le relâchement du corps, la sensation de bien-être, la non-attention au mental sont favorisés pas la respiration : la simple prise de conscience du souffle inspiré et expiré, juste au début du massage, permet un réel abandon du corps, à la propre Energie intérieure, à l’Energie environnante et à Celle de l’ au-delà invisible, qui peut être bien active aussi. En même temps, c’est déjà une forme de méditation, allongée. L’idéal est de prendre quelques longues inspirations et expirations, en début de massage, au moment où la praticienne pose ses mains sur le dos du receveur. Cette simple prise de conscience du respir est une attention au souffle, au souffle vital, à cet instant précieux qu’est le moment présent, et l’esprit commence donc à être moins sollicité par les nombreuses pensées, car la personne massée est toute occupée à respirer, tout simplement ! C’est alors qu’elle peut les accueillir en toute sérénité, car elles reviennent (et reviendront fatalement), dans un corps détendu.


         2) La respiration a un rôle beaucoup plus important par contre dans le massage méditatif sur table (ou au sol) : il s’adresse d’ailleurs aux personnes qui souhaitent s’impliquer au niveau du souffle. Contrairement au massage de bien-être sur table, ce massage au sol procure une sensation de détente plus tonique ; le corps relaxé, décrispé, libéré des tensions physiques, voire quelquefois d'émotions, la personne massée peut se sentir reconnectée à Sa Source d'Energie profonde, tonifiante et sereine inhérente à chacun ; elle goûte d'autant plus les effets positifs du massage qu'elle s'investit dans sa respiration. C’est la prise de conscience progressive, d’un massage à l’autre, de la présence de cette Energie « à disposition », déjà en soi, qui permet l’exploration d’une belle méditation intérieure, aux moments où les mains de la praticienne ne touchent plus le corps, curieusement : c’est alors que l’Energie circule subtilement et que la personne peut toucher « un ailleurs », par l’alternance entre l’esprit au repos, sans aucune pensée, l’espace de quelques secondes, et le retour du mental, qui s’il était renié (pour « mieux » se relaxer, pour « bien »méditer … tendance des débutants en méditation), ne permettrait pas cette expérience, ce constat !


          Touchante : la pratique du massage méditatif à l’evaeele est d’autant plus touchante qu’elle permet l’accès à l’âme : un monde vibratoire inconnu et surprenant, énergétique, de frémissements énergétiques se produisant quelquefois, naturellement. L’un ou l’autre de ces deux massages méditatifs permet à un moment donné au receveur, d’être moins dans la perception physique de la table de massage, ou du sol, et de pouvoir toucher sa propre dimension non-physique, sa Source, son âme. Il peut y avoir l’expérience étrange de partir quelque part, ailleurs, un temps plus ou moins court, dans l’inconnu, dans une sorte de « no man’s land » où l’être peut entrouvrir la porte de son être non-physique d’origine. Il y a alors cadeau, Amour, circulation d’énergie bienfaisante chez le receveur. C’est là que la notion de massage méditatif prend tout son sens : s’aimer, méditer, vivre l’Amour, recevoir l’Amour dans le subtil.


          Touchante : la pratique du massage peut être enfin une clé touchante pour l’accès à une voie d’Amour Inconditionnel vers l’au-delà, dans la mesure où il n’y a aucun objectif, aucune volition *4 : être juste conscient, dans le moment présent, d’un état, d’un espace, d’un instant unique où il semble ne plus rien se passer de palpable physiquement. L’être peut percevoir autre chose, la rencontre avec la dimension de son âme qu’il a «oubliée » quelques temps après son incarnation … Ce qu’il touche alors, c’est le Tout, le Rien, dont il est question dans le Shivaïsme cachemirien en travaillant la pratique de la méditation en assise (ici la méditation se pratique en étant allongé, en recevant un massage). Dans ce courant spirituel précis, la notion d’incarnation n’a d’ailleurs plus aucune importance ; la migration de l’âme dépasse les notions de temps, d’espace, d’époque (ce qui n’empêche pas un questionnement sur les vies antérieures, pour y voir clair – démarche tout à fait adaptée, même recommandé). Pour des êtres expérimentant par ailleurs régulièrement la méditation en assise, l’énergie du 7ème chakra (celui situé entre le 6ème et le 8ème, entre le 3ème oeil et le Sahasrara : le Soma Chakra) peut se manifester et croyez-moi, c’est un « Prasad » infini ; je vous souhaite ce « cadeau sacré » de toute mon âme … après un minimum de temps de pratique, semaines, mois, années ! … Enfin, pour des êtres ayant déjà un vécu spirituel avancé, énergétiquement, vibratoire ment, ouvert à des messages subtils, aux aptitudes médiumniques, le massage peut alors être un magnifique voyage dans l’au-delà. Le receveur peut rencontrer l’essence d’une autre âme, d’autres âmes, qui peuvent se manifester. La seule chose qui compte est, je le répète, de n’avoir aucun objectif avant de recevoir un massage ; les âmes se rencontrent et se reconnaissent, quand c’est le meilleur moment pour chacune. Arriver à de tels instants divins est une grâce ...

 

 


*** LES MASSAGES EN GENERAL.

 

       La notion d’Amour Inconditionnel à recevoir se fait dans des pratiques simples comme dans les deux types de massages évoqués ci-dessus. Le massage californien, la relaxation coréenne, le shiatsu, la réflexologie sont quatre outils que j’utilise, à l’intuition *5. Par ailleurs d’autres professionnels utilisent uniquement chacune de ces pratiques séparément comme un massage bien spécifique à part entière, dans une spécificité thérapeutique ou de bien-être pour des applications bien précises. Mon expérience m’a permis de goûter aussi au massage ayurvédique, au massage suédois, au massage SGM (sensitif gestalt massage), au massage somato-thérapeutique, à celui fait aussi en naturopathie. La multiplicité d’autres pratiques de massage en Inde, en Afrique, chez les Amérindiens, et ailleurs depuis des millénaires, pratiqué sur les tout jeunes bébés et jusqu’à un âge avancé chez les vieillards, est une des voies les plus belles que les êtres humains se prodiguent naturellement, sans aucun tabou, pour leur bien-être, et pour honorer leur divinité intérieure. C’est une pratique sacrée universelle. Pratiqués par des thérapeutes ou des praticiens de massages de bien-être, chaque massage est un don d’amour de la part de chacun (e) de ces artisans du savoir-faire. J’ai reçu aussi des massages de personnes qui ont créé elles-mêmes leur propre massage, sans avoir forcément suivi de longues formations : elles massent avec leur coeur, leur intuition, leur compassion, leur âme. J’ai même reçu dernièrement des soins de bien-être dans une structure de détente, de resourcement (un Spa) et j’ai été impressionnée par la dimension d’Amour Universel de la praticienne qui donne, qui aime, et est à priori éloignée du spirituel, du fait de la structure où elle exerce son métier … à priori … car la spiritualité est à vivre dans la matière, dans l’incarnation humaine : c’est pour cela que nous sommes revenus sur cette Terre.

 

 


*** LA DOUBLE MISSION DU PRATICIEN (DE LA PRATICIENNE) EN MASSAGE, SUR CETTE TERRE.

 

         Lors de mes diverses formations passées, une thérapeute enseignait qu’il est nécessaire de faire un choix, entre le Bien-être et la thérapie, pour s’engager dans le massage professionnel. Mon intuition d’alors (tout de suite ...) et l’expérience m’ont confirmé, depuis une dizaine d’années, que sa vérité (que je respecte) ne pouvait pas s’appliquer à ma propre vérité. Lors du tout premier contact téléphonique ou du premier temps d’échange verbal en séance, le (la) client (e) ou le (la) patient (e) est avant tout une personne qui exprime le souhait ou le besoin d’un soin dans le toucher corporel. Son esprit, son coeur et son corps l’ont guidé vers le massage, mais elle ne sait pas forcément de quoi son âme a réellement besoin, aujourd’hui, compte tenu de son passé d’une vie à l’autre. Le bien-être et l’aspect thérapeutique d’un massage peuvent se mélanger, bien souvent … à l’insu du receveur (qui peut demander ensuite un soin thérapeutique si cela est nécessaire).
          Lors d’ un massage de bien-être demandé initialement par un client, parallèlement au bonheur ressenti, des pressions peuvent réveiller aussi (mais pas forcément), des tensions, des blocages d’énergie plus ou moins anciens, et le plus souvent inconscients, d’où l’expression involontaire d’émotion à traverser (émotion de peine, de souffrance, de mélancolie ou toute autre émotion qu’il est bon de rencontrer pour la pacifier, quand c’est le moment et uniquement si la personne est prête). C’est là que l’aspect méditatif de cet instant sacré s’accomplit : ce moment où la personne touche de très près la dimension de son âme – découverte ou nouvelle exploration – et que son esprit lui permettra tôt ou tard, de s’aligner à cette source d’Amour originelle, d’où "ce" corps est issu.
          A l’inverse, lors d’ un massage de détente au sol, avec des pressions fermes accentuées et un travail respiratoire poussé favorisant une attention et un travail vers une zone à apaiser, (possible à approfondir par d’autres soins), la personne reçoit en même temps entre les pressions fermes et appuyées, de l’attention, des gestes plus doux, plus légers (enveloppements californiens doux et relaxants ou relâchements légers par la relaxation coréenne). Les mouvements doux permettent à la personne d’intégrer avec lenteur ce qui a «travaillé» dans les mémoires cellulaires de ce corps et de revenir à une respiration tout à fait naturelle. De ce fait elle entre dans un espace où la détente produite physiquement fusionne avec une paix intérieure, de retrouvailles avec sa source. Elle s’est offerte un moment d’Amour. Recevoir l’un ou l’autre de ces massages est une démarche d’amour pour soi-même. Et quand il arrive que le (ou la) praticien (ne) y mette tout son amour par son savoir-faire et son écoute corporelle, énergétique, respectueuse, alors le massage méditatif est un don d’Amour. Et peu importe de savoir si cela a été un acte thérapeutique ou pas, ou un simple moment de plaisir à offrir à ce corps, vu que ces deux aspects différents désignent la même chose : aimer le Divin en soi, grâce à Ce corps.


*1 esprit dans le sens oriental du terme = « mental »
*2 Eléments : notion transmise par la Science millénaire des chakras issue de l’Inde, en général dans l’hindouisme (Harish Johari, cité et illustré dans mon site), et en particulier dans le Shivaïsme
*3 Tattva de l’Esprit = l’un des cinq Tattva de la Pensée dans le Shivaïsme cachemirien (36 Tattva)
*4 volition : terme propre à Daniel Odier, maître Shivaïte cachemirien, entre autres qualités
*5 Quatre pratiques de massage enseignés dans la « Formation à la relation d’aide par le Toucher ».

 


Dans l’Amour Universel,
dans le Toucher du Corps, dans le Toucher des trois autres dimensions humaines
présentées sur mes sites depuis les années 2002 : COEUR - ESPRIT - Âme
Dans le Toucher des Dimensions Cosmiques Vibratoires (4ème, 5ème, ... suivantes)* propre à sa nature divine : l’accès à l’Au-delà et à d'autres Mondes.

(*qu'il traverse à son propre rythme, parallèment ou en phase avec Celles de la Terre qui vibre plus vite - aligné ou pas aux Vibrations de Lumière naissantes, peu importe quand, ... protéger l'Avancée de son propre Eveil, quand c'est le moment ...)

 


Michka de Lattre

Praticienne en massage de Bien-être californien sur table

Praticienne en massage de Détente au sol

Formée à la Relation d'Aide par le Toucher (Somato-thérapie)


 

ARTICLE PARU DANS ENQUETES SPIRITUELLES N° 9 Avril-mai-juin 2013

(Certaines pages de ce site, dont celle-ci, sont en cours de modification.

Merci de votre compréhension).