© Michka de Lattre

Musique de Pascal de Lattre

MES POEMES 1

 

20 ANS

APRES LA REDACTION DU POEME :

"AU-DELA DU CHAOS ... ",

invitation à une re-découverte de son contenu, actuelle ...

dans cette 5ème DIMENSION que nous vivons et traversons, en ce moment.

Invitation à se préparer à Ses Nouvelles Energies, bénéfiques, intérieures,

(mais qui posent souci aux êtres non préparés ...)

lors de la RENCONTRE-PARTAGE du 13 JUIN 2018 à 18h30

(voir la page "5ème Dimension").

"Au-delà du chaos "

Au-delà du silence survient l'appel.

Malgré le désordre existe un repère,

au plus profond de toi-même, c'est Ton Etre,

intérieur,

dans ton cœur.

Matérialise-le par une image,

puis sois en fusion avec Lui, partage.

Interroge-le, demande lui conseil,

écoute sa réponse, sois en éveil".

 

Dans le silence, l'Energie nous appelle ...

Tel est le message de la Prophétie

parvenu à ton insu, vendredi.

Peut-être avec nous l'as-tu entendu,

par ta propre intuition l'as-tu perçu.

Messagère de notre vécu,

reçois mon ressenti, émue.

Parmi nous je ressentis ta présence,

ton aventure compensa ton absence.

 

Relaxée, guidée, de mon âme à l'écoute,

je redécouvris mon enfant intérieur.

Cheval blanc il réapparut, symbole

devenu invisible ces derniers temps.

Son arrivée en conscience, sans aucun doute,

m'émerveilla, ce fut un vrai bonheur.

J'entendis l'importance de son rôle.

Il raviva un chemin oublié.

Mon émotion s'accrut à la lecture

du courrier contenant ton aventure.

Revoir le château de Vaux-le-Vicomte,

souvenir d'un dimanche magique (un conte ...)

ranima ce moment très émouvant

où tu m'avais conduit au cheval blanc ...

... même à deux chevaux blancs ailés, sculptés,

message d'un symbole à imaginer ...

Je fus saisie de la coïncidence,

de la synchronicité des faits, à distance ...

Je fus troublée de lire ton intérêt

pour un château ensuite pour des chevaux ...

animal vraiment désarçonnant et

nous captivant, toi et moi, ce soir-là ...

Dans mes rêves les plus fous j'ai fantasmé

qu'un jour avec toi, je retournerais

voir le château, au coucher du soleil,

et le jardin, dans la nuit, quelle merveille ...

La féérie de ces deux mille chandelles,

j'aimerais l'admirer ........ est-ce ton appel ?

Si mon désir chevauche le tien,

alors cela se fera.

S'ils ne se croisent pas, eh bien

mon rêve se dissipera !

 

Après la nuit nait le jour, le grand air,

après l'obscurité vient la lumière,

durant la nuit même brillent des lueurs

présageant un espoir, même du bonheur ...

Après la tempête se profile le soleil,

quand cesse l'averse naît l'arc-en-ciel.

 

J'ai vécu une aventure étonnante,

le lundi de Pâques, dans les Ardennes

m'incitant à suivre la route montante

menant vers ma voie intérieure, la mienne.

Te la raconter me ferait plaisir,

si mon envie rencontre ton désir.

 

Les semaines précédant mon aventure

j'ai vécu un genre d'enfer, de néant ...

Depuis je renais à la vie, esprit

et âme réunis dans la poésie :

mon cheval blanc, en attente dans un conte,

trépigne d'impatience et sur moi compte.

Ton courrier, émouvant, me sollicite

à réécrire ...

à répondre à ta demande implicite,

de me relire ...

 

Depuis je renais à la vie, mon âme

très sensible à cette résurrection,

tentant de transformer

mon caractère têtu

de cheval présomptueux ...

et soudain respectueux

des autres et de toi, te reconnaissant

ta personnalité, unique, ton âme,

riche en intuition et en émotion,

(je l'ai enfin perçue !),

la route est longue pour poursuivre l'aventure !

 

Au-dedans de chaque diable incarné

vit en nous un ange serein, divin,

yin et yang se côtoient bien en chacun,

le noir se marie bien avec le blanc,

le Mal est proche du Bien, dépendants

tous les deux du sens qui leur est donné.

Un élan existe en nous, équanime,

cherchons cette force, pour moi sublime,

mais à l'intérieur,

notre Etre Intérieur ...

Trouvons cette Lumière Blanche, lueur

prête à s'épanouir dans notre cœur.

 

 

au-delà du chaos ....

règne la paix.

 

1998

Michka de LATTRE

1er Recueil de Poèmes : "l'EVAEELIENEU"

n°18

***********************

18 ANS 

APRES L'ECLIPSE  DU 11 AOUT 1999, ce 11 août 2017,

je célèbre avec celles et ceux interpellés par les messages cosmiques à traduire,

en cette Nouvelle Ere Cosmique,

dans cette Ere d'Eveil Vibratoire,

à l'E.E.V. (prononcer l'Eve) comme ailleurs, et en votre être intérieur :

UN  ANNIVERSAIRE ...

Je l'offre de nouveau à votre lecture, avec Amour*.

*

      Quinze ans après la conception du Poème :

      "Eclipse de Lune à la Colline des Marchenelles" (écrit en août 1999),

      je l'offre à votre lecture ... ce 1er septembre 2014.

        (vous savez comment vous offrir ce 1er recueil complet, "L'Espace poétique  l'evaeelieneu" : en me contactant ...).

*

Eclipse   de  LUNE  à la  Colline   des  Marchenelles 

 

Colline des Marchenelles*

nature toujours aussi belle,

tu m’invites, tu m’appelles

ce jour exceptionnel.

D’habitude tranquille, calme,

personne troublant ton âme,

Tu touches en moi la femme,

je revis à ta flamme.

 

Aujourd’hui tu appelles

ce commun des mortels

au partage du ciel,

tous vers l’Universel.

Je te vois envahie,

l’espace bien rempli

de ces êtres comme unis

par un lien inédit.

                                              

Ce matin le ciel est voilé,

de lourds nuages gris embué.

La nature propose la patience

pour l’évènement ; j’ai confiance.

Je sens que la lumière viendra

à l’instant magique adéquat.

Un frisson de froid m’envahit

dans l’espace mouillé par la pluie.

Les gens excités par l’attente

se côtoient dans une saine entente.

Les yeux levés au firmament

un tressaillement me surprend.

Quelque chose me met en émoi.

Serait-ce la Lune que j’aperçois ?

Timide, venue de nulle part

dans les nuages elle se prépare.

Instant impressionnant, si rare,

La voilà qui s’offre au regard.

Avec le Soleil s’accomplit

la rencontre du croissant noir.

Près de moi la joie retentit.

Avec émotion je m’égare …

Seule, troublée, je savoure l’instant.

Le temps s’arrête … c’est le néant.

Evènement astrologique,

moment magique … si fantastique.

 

Très lentement ,avec finesse,

la Lune voile l’extrémité est

du Soleil ; quelle délicatesse …

Cela me met le cœur en liesse

d’assister à cette progression,

cette union à peine perceptible,

juxtaposition si sensible.

Je ressens une forte émotion.

Un privilège m’est offert

en cet instant si éphémère :

leur contact, leur intimité

au sein même de l’humanité.

La Lune me semble pudique, sage,

pour cette union cherche l’ombrage

du mouvement lent des nuages,

se cache, profite de leur passage.

Gris pesants, ils arrivent en masse.

La magie de cet instant passe.

Les êtres espérant mieux se lassent,

quittent malheureusement cet espace.

 

La clairière en bas me fait signe.

Marchenelles je quitte ta colline.

Un banc vide m’invite ; le spectacle

continue comme l’a dit l’oracle.

La Lune perpétue le pacte,

la prédiction de ce contact.

 

Puis la rencontre s’achemine

progressivement vers la fin.

Le croissant noir devient si fin …

La Lune s’éclipse, si féminine.

Le Soleil, par crainte masculine,

de sa compagne sent le déclin.

 

Troublée je sens Sa chaleur.

Emue je ressens du bonheur.

Eblouie je vois Sa lumière.

Son aura, si sublime, m’éclaire.

Transfiguré par cette rencontre,

Il met en place un air de fête,

aux nuages ordonne le départ,

son Energie brille, vibre, céleste.

Marqué à tout jamais par Elle,

séduit à tout jamais par Elle,

complétude à nos yeux si brève,

pour Lui ce n’était pas un rêve.

Elle pénétra l’intimité

de Son aura, puis s’effaça,

semant une graine féminine

en la symbolique masculine.

Ce don propre à Elle, dans le ciel,

est un message universel.

                               

Ce rendez-vous très rare

entre Lune et Soleil

n’arrive pas par hasard.

En moi-même il éveille

un appel du Divin

chez les êtres humains,

une prise de conscience

à la magnificence

des astres du cosmos,

à leur parfaite osmose,

l’appel du masculin

Envers le féminin,

l’appel du féminin

envers le masculin,

l’énergie Yin à naître en chaque homme,

et l’énergie Yang née en chaque femme,

la féminité naissante en l’homme,

la masculinité en chaque femme.

C’est une sonnette d’alarme

pour réveiller notre âme

endormie dans l’indifférence

dans le tabou des différences.

C’est un appel

universel,

à un partage

dans le passage

de l’ère du Verseau,

féérique cadeau.

                                                 C’est un message d’Amour, divin,                                                  

pour chacun des êtres humains.

 

Michka de LATTRE                         15 Août 1999

 

*Marchenelles : Nom d’une petite colline au Lac du Héron de Villeneuve d’Ascq  (Nord),

* lieu de prédilection en Dame-Nature pour l'auteure de ce poème, l'auteure de ce site, et

présente en cet espace le 11.08.1999 pour accueillir, recevoir, et partager une interprétation des messages subtils

de la LUNE et du SOLEIL, envers nous, êtres humains appelés à élever nos Vibrations dans la Nouvelle Ere Cosmique .....

 

 

                                                                                        *****

 

 

                                                  ODE AU FEU DE LA BOUGIE 

 

Des dizaines de gouttes d'eau, hyalines,

remontent dans cet objet vaporeux.

Des centaines de bulles d'air, cristallines,

s'élèvent dans cet espace nébuleux.

Des milliers de particules, transparentes,

nées de la terre, dispensent leur énergie.

L'eau, l'air, la terre, se fondent en braises ardentes

et donnent naissance au feu de la bougie.

Sa flamme monte au ciel, rencontre l'Ether,

De ces cinq éléments nait la Lumière.

 

Bougie transparente,

tu es bien vivante.

 

Transcendant l'obscurité,

vive lumière

chassant les difficultés,

tu nous éclaires.

 

Charmés par ta flamme,

s'imprégner de ta lueur

réchauffe le corps et le cœur

des hommes et des femmes.

 

Très attirée par ton feu,

te toucher est hasardeux.

Tu brûles certains souvenirs,

tu véhicules l'avenir.

C'est le négatif que tu brûles,

c'est le positif qui circule.

 

Je ressens la paix, ce moment

où le temps s'arrête, un instant.

Ton énergie

me purifie.

 

La beauté de ta flamme

touche toutes les âmes

en quête du sacré :

tu es sérénité.

Elle éveille les non-initiés

aux bienfaits de la paix procurée.

 

Ton message interpelle

le commun des mortels :

il vibre, c'est un appel :

l'amour universel.

 

Michka de Lattre

 

18 janvier 1999                                                   à l’evaeele