Ô toi, Pascal, messager de Sarasvati …

 

 

Quelques années après ma rencontre à Puttaparthi

en Inde, avec l’avatar Sri Sathya Sai Baba,

deux années après la révélation de Mickaël

en Grèce, archange-culte de la victoire de la Lumière,

j’écrivais un conte, inspirée par deux guides, défunts partis,

juste à côté, dans ce lieu méconnu de l’au-delà.

De ton côté, la musique t’ouvrait grandes les ailes,

cher Pascal, tu composais musique, paroles dans l’Ether,

jouais et orchestrais toi-même les instruments de ton art,

faisais danser et fusionner ensemble les notes, les sons.

Tu interprétas même quelques subtiles chansons, trop rares

au ton léger mais sacré, dans l’attente de « Incantation ».

Tu nous lègues ta voix, tes mélodies d’antan, offertes à la femme ;

et au Yin de l’homme.

Ta Shakti* intérieure, messagère de Sarasvati*, touche mon âme

et vibre dans le Om.

Très peu de temps après ton voyage-éclair dans la Lumière,

te sachant bienheureux là-bas, il me manquait un contact,

une trace de notre relation d’amour  passée, d’hier

et une confirmation de ton existence, réelle, intacte.

Je me promenais au bord d’un lac, je te demandais un signe …

Cinquante mètres plus loin, sur le chemin, j’aperçus un cygne !

Il était debout, l’air un peu gauche sur la Terre, pour cet animal …

Je le dépassais, surprise  de cette apparition originale,

juste quelques secondes après mon vœu que tu te manifestes !

Je revins sur mes pas, intriguée par ce signe céleste !

J’étais touchée, abasourdie

de ta réponse EN POESIE,

toi qui venais de jouer sur les mots, sur l’homonyme

et avec humour me répondait par l’usage des rimes !

Je mesurais d’autant plus la                                                                                         pertinence de ta réponse,

 

que le cygne, monture de la

déesse Sarasvati,  annonce

ma passion pour cet art, la tienne

il y a bien longtemps,

notre intérêt commun, peu

importe dans quel espace-temps !

Le cygne : Hamsa*en sanskrit,

mantra inversé de So Ham    

signifie : » je suis Cela – Je suis », et 

parle de ton âme,

illustre ce lieu immaculé de la Vie

après la vie ;

tu es parti vite dans la Lumière, car

tu avais tout compris … 

Le lendemain de ton départ de la Terre, je t’écrivais ;

et j’imaginais que dans une autre vie tu reviendrais …

réincarné en un musicien, messager de sons sacrés

rapportés de l’espace infini  du Vishudda* : pureté …

Je sais maintenant que ton retour est inutile,

nos âmes ne se rencontreront plus dans le futile ...

Tu nous a tout donné ; il est terminé ton karma*

tu évolues dans l’espace de mes contes : le Nirvana …

Tes derniers morceaux de musique retrouvés par l’insistance

d’un de tes fidèles amis, quelle coïncidence riche de sens  … ,

tes deux chansons audibles facilement à ma demande,

tes maints talents propres à Sarasvati, dont je suis friande,

ta voix passée mais présente, comme ton art de photographe,

me dispensent de mots inutiles sur un épitaphe.

Ta sensibilité est partout dans  mes chakra,  dont celui du cœur,

ta personnalité, perceptible aussi dans les Tattva* extérieurs.

Je suis touchée de recevoir ta voix, ta propre vibration

et cette composition musicale retrouvée  inédite ;

elles élèvent toutes ces choses qui n’avaient pas besoin d’être dîtes.

Entre nous subsiste, règne  l’essentiel, cette pure communication

artistique, émotionnelle, reflet lumineux de ta si belle âme,

pour celles et ceux qui comme moi, y goûtent,

et je la partage avec la Shakti des artistes,  ces autres âmes …

qui sur ton autre Vie n’ont aucun doute…

Merci à toi, cher Pascal, messager du cygne de Sarasvati.

Merci pour tes cadeaux, tes messages, ta Présence, ton art, ton Energie …

 

                                               d’une expérience en avril 2012 à

                                               l’expression écrite le  03.03.2013

                                                   Michka de LATTRE                                                               à l’evaeele

 

*Incantation : série de photographies honorant la femme, sa nature divine sacrée, créées par Pascal de LATTRE

 

*Hamsa = mot sanskrit pour le cygne, l’oiseau qui peut atteindre des lieux inconnus des gens ordinaires. Le cygne est symbolique de Sarasvati, déesse de la parole, de la connaissance et des beaux-arts.

 

*Sarasvati = Le cygne est la monture de la déesse Sarasvati,